4ème DYNAFIT MOONtain RACES COURCHEVEL - 31 juillet 2012

Pour leurs anniversaires, Mireia Miro Varela et Cyrille Gardet s’octroient la 4ème étape.

 

Une superbe soirée étoilée attendait les 92 traileurs ce mardi 31 juillet pour la 4ème étape des Dynafit Moontain Races Courchevel (DMRC). A partir de 20h30 le départ était donné aux premiers coureurs qui s’élançaient chacun à leur tour espacés d’une vingtaine de seconde en contre la montre de l’office du tourisme de Courchevel 1650 pour rejoindre le refuge du Grand Plan à 2280m d’altitude en passant par le site naturel de la Rosière, la cascade des Poux et la vallon des Avals. Sur ces 9,3km de course (100m D- et 800m D+), Baptiste Blanc, du haut de ces 10ans, après avoir été exceptionnellement autorisé par l’organisation à prendre le départ, a surpris tous le monde et plus particulièrement son papa qui est le gardien du refuge en terminant 39ème avec un temps de 1h11min12s.

A noter également la belle prestation de Laurent Brochard, champion du monde en cyclisme sur route (1997) et en pleine préparation pour le Courchevel X-Trail et la CCC qui tire lui aussi son épingle du jeu avec une belle 5ème place et la victoire en catégorie V1 en 52min43s.

Une belle façon de fêter son anniversaire…

Tous les deux nés le 31 juillet, les deux spécialistes du ski alpinisme, Mireia Miro Varela et Cyrille Gardet ont profité de cette nuit de pleine lune pour s’offrir la victoire de cette 4ème DMRC et fêter l’évènement en montagne.

A 24 ans, la catalane Mireia Miro Varela du team Salomon et championne du monde de ski alpinisme en titre s’impose logiquement en 1h00min01s devant Amélie Chataing en 1h04min09s et Claire Blanc-Gayrard du Club Multi-sports d’Arêches Beaufort en 1h10min06.

Chez les hommes, le passage à 22 ans, n’a pas empêché Cyrille Gardet, du Team Salomon espoir, de s’imposer en 50min11s à moins d'une minute du record du parcours détenu par Julien Rancon, annoncé mais finalement absent hier.

Il devance Arnaud Bonnin du club Amberieu Marathon qui termine en 51min30s et Aurelien Dunand Pallaz en 52min13s.