Dynastar X3 Courchevel 2016 : une réussite incontestable et un sacré plateau pour cette 4e édition.

Dynastar X3 Courchevel 2016 : une réussite incontestable et un sacré plateau pour cette 4e édition.

 

Ce triathlon « hors norme » a une nouvelle fois tenu toutes ses promesses alliant des disciplines exigeantes (vélo – trail – ski alpinisme). Cette épreuve a emballé les quelques 500 concurrents qui ont avalé en solos ou en équipes les 1880 mètres de dénivelé reliant le point le plus bas de la station de Courchevel, Le Carrey à 830 m au plus haut, La Saulire à 2710 m : c’est ça le « Dynastar X3 Courchevel ».

Les prévisions météo annoncées pour ce dimanche 17 avril étaient incertaines, ce qui a dissuadé quelques concurrents. Mais, en définitive, les conditions de course ont été relativement correctes et le record de participation a été battu. Les organisateurs du club Courchevel Sports Alpinisme et l’équipe de bénévoles ont grandement favorisé à la réussite de cette compétition.

Laetitia Roux, tenante du titre féminin et quintuple championne du monde de ski alpinisme, a dû renoncer au dernier moment, handicapée par une petite blessure, mais elle a tenu à encourager les coureurs : « C’est un peu frustrant de ne pas pouvoir participer. C’est une course que j’affectionne énormément et qui me correspond à 100%. En attendant l’année prochaine, je viens encourager les amis ».

Dans le sas de départ, une élite du sport français se côtoyait : Yoann Sert, vainqueur des 2 dernières éditions, Cédric Fleureton (3e l’an passé) vice-champion d’Europe de triathlon (2005-2006) et champion de France de trail (2014-2015), Stéphanie Duc championne de France de trail en 2013, Corail Bugnard victorieuse de la Saintélyon en décembre passé, Germain Granger 3e de « l’OCC » 2015, Nicolas Lebrun (vainqueur du Dynastar X3 en 2013) champion du monde de Xterra en 2005. L’aviron était représenté par Jean-Christophe Bette, médaille d’or aux Jeux Olympiques de Sydney et 5 titres de champion du monde ainsi que par Jérémy Pouge également champion du monde en 2004 et 2005. L’élite du ski alpinisme français a tenu à terminer la saison à Courchevel : William Perrier en solo, Axelle Mollaret, William Bon Mardion, Didier Blanc, Xavier Gachet et Alexis Sévennec dans leurs équipes respectives. Enfin et non des moindres, le dernier champion du monde français de cyclisme sur route (1997), Laurent Brochard, ne voulait pas manquer cette occasion.

 

Parcours de vélo : Le Carrey à Courchevel : 13,9 kms, (930 m D/+)

 

Départ donné à 10H. Un groupe se détache rapidement avec Mickaël Callego, Yoann Sert et Raphaël Pueyo. Cédric Fleureton est rapidement lâché : « je n’avais pas les jambes, j’ai senti que ça allait être dur pour moi aujourd’hui ». Chez les filles, Laure-Anne Ferrent prend les devants et creuse l’écart avec Stéphanie Duc qui sert les dents « Je connais bien ce triathlon et je savais qu’il faut en garder sous le pied quand on enchaine seul les 3 épreuves. Tout se joue sur la section de ski alpinisme. Si on donne trop en vélo et en trail, on peut manquer de jus pour le ski alpinisme et perdre énormément de temps ». A l’arrivée du parcours vélo, chez les solos, Mickaël Gallego en 40’27’’ et Laure-Anne Ferrent en 50’56’’ confirment leurs bonnes dispositions en entrant en tête dans le parc de transition.

 

Parcours du trail : boucle de ski de fonds du Bouc Blanc 6,3 km (180 D+).

 

Une minute pour endosser l’équipement de trailer et c’est reparti sur un parcours vallonné intégralement enneigé : une neige dure relativement facile à parcourir par rapport aux années passées. Sur cette épreuve, James Theuri en 26’28’’ et Axelle Mollaret (lauréate de la Pierra Menta 2016) en 29’50’’ réalisent les meilleurs chronos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Parcours de ski alpinisme : Courchevel  à La Saulire 4,8 km (950 m D+)

 

C’est l’épreuve de vérité pour les solos : une mauvaise alimentation, une gestion mal dosée de l’effort sur les 2 courses précédentes peuvent bouleverser le classement établi. Le spectacle est magnifique avec cette ligne de randonneurs qui gravit la combe de la Saulire au milieu des bancs de nuages qui glissent sur les reliefs. Le champion du monde de ski alpinisme William Bon Mardion (40’46’’) et Corinne Favre (53’52’’) confirment leur supériorité dans ce domaine.

 

 

 

 

 

 

 Yoann Sert triple la mise et Stéphanie Duc reprend son titre.

 

Et 1 et 2 et 3 victoires pour Yoann Sert qui après avoir remporté les 2 précédentes éditions, s’impose en établissant le nouveau record en « solo » et passe pour la première fois sous la barre des 2h avec un temps de 1h59’30’’. Après un début de saison difficile en ski alpinisme, Yoann termine en grande forme : « Ce triathlon me convient parfaitement, j’avais un peu peur après la section trail de Cédric Fleureton car on m’avait annoncé qu’il avait effectué une belle remontée et je savais qu’il avait du bon matériel cette année pour le ski alpinisme. A mi-parcours au pied de la Saulire, je me suis retourné et je ne l’ai pas vu, ça m’a rassuré ». En deuxième position, arrive le vainqueur de l’édition 2013, Nicolas Lebrun, qui termine en 2h04’02’’ améliorant d’un peu plus de 5 minutes son record personnel. Aurélien Dunand-Pallaz complète le podium hommes en 2h04’29’’.

Chez les filles, Stéphanie Duc, lauréate de l’édition 2013 et 2éme l’année dernière, s’impose en 2h38’49’’ talonnée par Mélanie Jeannerod (2h39’45’’). Alexandra Borrelly Lebrun, championne du monde master de cross triathlon, prend une belle troisième en 2h49’33’’.

Du côté des équipes, le Team de la famille Bonnel avec Lorna, Candice et Léna conserve son titre chez les filles en 2h34’51’’. Pour les hommes, Clément Maertens, Alexis Sévennec et Didier Blanc s’imposent en 1h55’51’’. Depuis 2013, la famille Juillaguet trône au sommet du podium des équipes mixtes avec, cette année, Swann, Robin et Catherine qui bouclent leur parcours en 2h08’43’’.

Au sommet de la Saulire, épuisés, à bout de force mais avec le sentiment d’avoir tout donné, les sourires revenaient sur les visages des coureurs. Les spectateurs venus en masse félicitaient les sportifs sans oublier la légende du trail, le Népalais Dawa Sherpa qui couronnait de colliers de fleurs Hawaïens les participants au passage de la ligne d’arrivée.

Face au succès grandissant de cette épreuve incontournable pour les passionnés de sports de montagne, le rendez-vous est pris pour l’édition 2017 qui se déroulera le 16 avril 2017. Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes sur le site de Courchevel Sport Alpinisme.