Dynastar X3 Courchevel 2017 - Les skieurs-alpinistes dans leur jardin

Le skieur alpiniste beaufortain de l’équipe de France William Bon Mardion a devancé son coéquipier Xavier Gachet ce dimanche 16 avril au terme de ce 5ème triathlon Dynastar X3 Courchevel combinant vélo (13,9km/930mD+), trail (6,3km/180mD+) et ski alpinisme (4,8km/180mD+). Le traileur et ancien triathlète Cédric Fleureton a fini troisième. Stéphanie Duc s’est imposée pour la troisième fois.

Une accolade fraternelle, à 2710m d’altitude. Sur le magnifique toit de Courchevel, la Saulire, le vainqueur William Bon Mardion a attendu l’arrivée de son dauphin, Xavier Gachet, pour le féliciter dès la ligne franchie.

Une image de communion toute montagnarde a marqué l’épilogue du Dynastar X3 Courchevel. Entre les deux skieurs-alpinistes du Beaufortain, il y a du respect, de l’amitié, dans le dépassement de soi.

Bon Mardion en découverte

Car il fallait puisser, parfois au plus profond, pour aller au bout de ce triathlon hors-norme. Il a conduit plus de 500 concurrents du Carrey, le niveau le plus bas de Courchevel (830m), jusqu’à son point culminant, en vélo, en course à pied puis en skis. William Bon Mardion (1h56’’12, nouveau record) a repoussé ses limites, pour recevoir en premier le collier de fleurs remis aux « finishers ». « C’était un beau défi et une première pour moi », expliquait le champion du monde (Individuelle) et vainqueur de la coupe du monde 2013 de ski alpinisme, qui sortait d’une 5ème (Indiv.) et d’une 12ème (Vertical Race) places en Coupe du Monde en Espagne. « Je n’avais jamais mis un dossard à vélo. J’étais un peu dans l’inconnu. Je m’en suis bien sorti et j’ai bien enchaîné. J’ai eu un peu mal aux jambes au début de la montée en ski de rando mais j’avais fait l’effort pour revenir sur Yoann Sert (triple vainqueur en 2014, 2015 et 2016).

William qui ne disputera pas le Trophée Mezzalama le week-end prochain, a conclu son hiver sur une note positive en triathlon et une montée sur le podium, partagée avec son ami et compagnon de patrouille Xavier Gachet, ravi de l’expérience. « J’ai « Ramassé » en vélo, car je n’avais pas des jambes extraordinaires. Je me suis replacé à pied et je suis monté en skis à peu près comme je sais le faire, même si j’étais « cuit ». Je n’avais pas la forme pour aller disputer le Trophée Mezzalama, alors on s’est rabattu sur le Dynastar X3 Courchevel avec William. » Ils ont bien fait !

 

DUC JUSQU’AU BOUT

La silhouette courbée par le terrible effort mais le regard fixé sur la Saulire, Stéphanie Duc, au milieu de la procession de skieurs, est allée chercher un succès récompensant sa polyvalence en cyclisme, en trail et en ski alpinisme. La Savoyarde a remporté pour la troisième année ce Dynastar X3 Courchevel devant Laurianne Placais et Marianna Jagercikova.

 

PAR EQUIPES

Perillat-Pessey termine fort

Le cycliste isérois spécialiste des montées sèches Mikael Gallego avait mis tout le monde d’accord, sur la montée Le Carrey – Courchevel 1850 dont il détient le record. Ses partenaires, Adrien Michaud en trail et Valentin Favre en ski alpinisme, ont ensuite tout donné.

Mais il y a eu plus fort encore que ce trio de choc, hier pour rafler la mise au sommet de la Saulire. Le trio Simon Bellabouvier, Sébastien Fayolle et Joris Perillat-Pessey a fini en boulet de canon. Simon sorti cinquième en vélo, avec 2 minutes de retard, « Seb » a mis les bouchés doubles à pied pour mettre Joris sur les bons rails. Impérial dans le terrible mur neigeux conduisant au toit des piste de Courchevel, le skieur-alpiniste de la Clusaz (deuxième du général de la Coupe du monde espoir 2017) était rejoint par ses deux partenaires pour franchir la ligne en première position, dans le vacarme d’une sono envahissante… « C’est une belle surprise, car sur le papier, on était plutôt deuxièmes derrière une grosse équipe » assure le Tarin Sébastien Fayolle. « J’ai bien limité la casse sur le parcours trail, Adrien aurait dû me mettre une minute et au final, on est presque à égalité. Cela a  permis à Joris de rattraper le retard. »

Après 3 victoires consécutives, l’équipe de Léna, Candice et Lorna Bonnel prend la seconde place. Malgré l’expérience, elles n’ont pas pu rivaliser avec l’équipe de Maud Gobert (Championne du monde de trail en 2011), Elise Rouchy, vainqueur du 26 km du trail du Mont Ventoux 2017 et Axelle Mollaret, championne du monde en titre de ski alpinisme par équipe et en relais qui s’impose en 2h14’’53. Imbattue en équipe mixte depuis l’origine de ce triathlon, la famille Juillaguet composée de Swann, Robin et Catherine décroche un 5ème titre.

Rendez-vous pour la 6 ème édition le dimanche 15 avril 2018. Ouverture des inscriptions le 1er juillet 2017.

Source : David Magnat – Dauphiné Libéré