NEW BALANCE X-TRAIL COURCHEVEL 2017

Dunand-Pallaz, record battu !

 

Participation record avec près de 800 inscrits sur les quatre déclinaisons à Courchevel : Le New Ballance X-Trail Courchevel (NBXTC) 54 (54 km et 4400D+), le NBXTC 33 (33 km et 2200D+), le trail de la dent (21 km et 1050D+) et le Trail Express (11,2 km et 580D+). Le savoyard Aurélien Dunand Pallaz s'est imposé sur l'épreuve phare.

 

En milieu de semaine, les prévisions avaient conduit les organisateurs à envisager un parcours de repli. Finalement, dimanche à 4 heures du matin, 242 coureurs se sont élancés sur le parcours vallonné et technique traditionnel du NBXTC, 54 km pour 4400 mètres de dénivelé positif. La température était idéale et même si l'épais brouillard a rendu certaines descentes périlleuses et l'orientation difficile, tous les concurrents garderont un excellent souvenir de la course.

C'est Aurélien Dunand-Pallaz (Scarpa Compress Sport), qui s'est imposé en 6h23'56, améliorant de près de 2 minutes le record établi l'an dernier par Ludovic Pommeret. Après un très bon départ, il s'est rapidement retrouvé seul en tête de course. « J'étais bien, tranquille, tout seul. J'ai fait la course à mon rythme, en me battant contre le temps. » Originaire de Marthod, ce Savoyard était venu repérer le parcours il y a deux semaines. Bien dans ses jambes, il visait le record et a pu tout envoyer dans la dernière descente. Belle performance après ses deux deuxièmes places en 2017 (Trail Nivolet-Revard et High Trail Vanoise). Il sera au rendez-vous de la finale cycliste des Dynastar KV à Courchevel dans une dizaine de jours.

Près de 45 minutes derrière, en 7h09'01, Nicolas Sondaz a créé la surprise. Habitué des courses en Amérique du sud – il vit actuellement en Colombie - , il a profité de ses vacances pour participer à ce trail. Lui qui espérait terminer dans les dix premiers, il est aux anges ! Après un départ agressif, « dré dans l'pentu », il reste dans un groupe d'une dizaine de coureurs. Le brouillard fait égarer quelques concurrents. Lui avale avec bonheur les crêtes, profitant de bonnes sensations de glisse et réussit à maintenir une avance de 3' sur Sangé Sherpa. Après avoir remporté le 160 km de Montreux la semaine dernière, le Népalais, craignant de ne pas avoir les jambes suffisantes pour Courchevel, termine tout de même 3e en 7h12'06.

Première femme, Manikala Raï, habituée de l'épreuve (2e en 2016 et 1re en 2015) termine en 8h42'18.

 

New Balance X-Trail Courchevel : Fleureton contôle

 

Cédric Fleureton, le coureur phare de l'équipe New Balance, a remporté le X-Trail 33 (3h01'30). Ce triathlète lyonnais, reconverti dans le trail depuis 2010 cumule déjà trois titres de champion de France et une 3e place au championnat du monde de trail 2017. Particulièrement à l'aise en montagne, et quelque soit le sport, il a apprécié le parcours, son dénivelé et ses crêtes. « C'est une distance que je maîtrise, je me suis rapidement trouvé tout seul devant alors j'ai géré mon effort. » Derrière lui, les poursuivants ont connu quelques rebondissements. Benoît Crétien s'est fait peur : « Je suis resté longtemps 2e mais ensuite j'ai perdu le balisage et je me suis éloigné du circuit. J'ai fait marche arrière et ai retrouvé l'itinéraire. J'ai dû tout donner et prendre quelques risques pour remonter les trois ou quatre places que j'avais perdues ».

Il termine donc deuxième en 3h13'31, quelques secondes avant Mathieu Ringot (3h14'), ravi de sa participation à ce trail « technique et nature ».

La jeune suédoise Lina El Kott Helander a battu le record féminin du X-Trail 33, s'imposant en 3h27'40, devant Nancy Jiang (3h31'26) et Sanna El Koot Helander (3h35'13).

 

Arrivées très serrées sur le trail de la Dent.

 

175 concurrents se sont affrontés sur les 21 kilomètres pour 1050 mètre de dénivelé positif, du trail de la Dent.
Richard Sumpter, qui avait terminé 2e du Trail Express l'an dernier, s'est imposé cette année sur le Trail de la Dent en 2h5'19. Originaire de Tincave, il court pour profiter de la nature, des animaux et de la convivialité.
On le retrouvera donc la semaine prochaine sur les 10 km à Méribel et sans doute l'an prochain sur le trail de la Dent. Derrière lui, la bataille était serrée. En 3e position au sommet,
Yann Alarcon a rattrapé William Perrier dans la descente puis a creusé l'écart : « Je galère en montée mais la descente, c'est ce que je préfère. Je la connaissais bien, je savais comment faire. » Yann Alarcon termine  finalement en 2h06'50 juste devant William Perrier de l'équipe Courchevel Outdoor Sport (2h08'47). La première femme, Gabriela Lopez-Gatell termine en 2h45, devant Charlotte Betrancourt (2h48'51) et Marime Boncompain (2h49'48).

 

Abderrahim Kemissa remporte le Trail-Express

 

L'itinéraire du Trail Express a été modifié cette année : 2 km de plus mais surtout trois bosses dures à avaler. Déjà finaliste du Red Bull 400 à Courchevel en juin, et après un fabuleux 34 km à Montreux la semaine dernière (2e place), Abderrahim Kemissa s'est imposé sur le parcours de 11km pour 580 D+ en 55'52. Julien Tardy (1h00'04) et Anthony Dominique (1h01'54) complètent le podium. Chez les filles, Laurie Phaï Pang (1h09'39), Marion Milesi (1h14'01) et Mathilde Panisset (1h19'10) raflent les trois premières places.

 

Perrine Ruaz