Felt X3 Courchevel 2019

Triathlon Felt X3 Courchevel, au bon souvenir de Cédric Fleureton

 

A 45 ans, le vice-champion d’Europe de la discipline (2005, 2006) a toujours la « caisse ». Il a forcément dominé son sujet devant une autre pointure, le Drômois Tony Moulaï, et Richard Sumpter.

Le choc des générations ! Pendant que l’Isérois Dorian Coninx et le relais français remportaient le test-event pré-olympique à Tokyo (au Japon) à l’issue d’un sprint de furieux, et que Vincent Luis peaufinait sa préparation en vue de la finale mondiale des World Triathlon Series à Lausanne (31 août), deux anciennes gloires de la discipline en France ont squatté le podium de Courchevel.

En effet, retrouver Cédric Fleureton et Tony Moulaï a dû raviver de sacrés souvenirs aux passionnés de ce sport exigeant et énergivore.

Car au milieu des années 2000, le duo menait l’équipe de France avec Frédéric Belaubre. Fleureton a été deux fois argent lors des championnats d’Europe (2005 et 2006) et le Drômois Moulaï a été le dauphin de Belaubre sur la scène continentale il y a onze ans et sélectionné aux Jeux olympiques de Pékin la même année. Ils ont arrêté leur carrière professionnelle mais ils ont gardé de belles capacités.

 

Fleureton : « Un triathlon d’un genre nouveau, c’est très sympa »

 

Pour le Lyonnais Fleureton, qui vient de prendre la huitième place des « Europe » de Xterra en République Tchèque, qui s’est inscrit en dernière minute, la journée a bien commencée au plan d’eau de Bozel (3è) pour se terminer en apothéose, avec 17km de montée à vélo pour creuser l’écart et un trail de presque 1000 m de D+, pour finir en vainqueur au sommet de la Saulire.

A 45 ans et après 1h47’25’’ d’effort, il a savouré tranquillement : « C’est une course originale, avec un parcours taillé pour moi. J’ai basculé sur le trail après ma carrière et c’est un vrai plaisir d’arriver ici en vainqueur, sur un triathlon d’un genre nouveau. J’espère que ça donnera des idées à d’autres organisateurs, c’est très sympa. »

Pour la suite, Fleureton prévoit un trail en septembre puis les Mondiaux Xterra Triathlon (le VTT remplace le vélo de route), en compagnie de son fils, qui se déroule chaque saison, à l’automne, à Hawaï sur l’île de Maui. Le Rhodanien avait pris la cinquième position voilà deux ans, à une minute du podium.

 

Moulaï : « C’est génial d’être ici »

 

Dans son sillage, la fine silhouette de Tony Moulaï (Team Isostar), 43 ans. Lauréat de l’épreuve en 2018, la Drômois d’adoption se montrait heureux de son sort, à deux semaines d’entamer un nouveau défi avec la CCC (Courmayeur, Champex, Chamonix).

« C’était un beau challenge de prendre le départ avec Cédric (Fleureton), surtout sur ce parcours. J’ai pu réunir mes deux passions avec le triathlon et le trail, bravo à l’organisation, c’est une vraie réussite. C’est génial d’être ici, lorsque tu vois cette arrivée (alt. 2710 m), c’est super », a souligné le traileur de Romans-sur-Isère, qui ne dispute qu’une seule épreuve par an dans sa discipline de prédilection.

Pour compléter le podium, il fallait un troisième larron. Et c’est le membre du Team England Richard Sumpter qui a su s’extraire du peloton pour compléter le top 3, malgré la pression exercée par le Mauriennais du Team Mermillod Basile Salomon.

 

Le doublé pour Lemay

 

Elle était attendue, elle n’a pas déçu. Virginie Lemay a raflé la mise devant Laure Tassion et Laura Deplanche.

Virginie Lemay a montré sa solidité dimanche sur les pentes de Courchevel. Lauréate en 2018, elle a signé un doublé retentissant et mérité. Au passage dans la grimpée trail, la sociétaire du Team Mermillod Triathlon avait fait la différence sur une Laure Tassion en forme. La savoyarde, ancienne membre de l’EA Chambéry, spécialiste du cross-country, a livré un joli combat pour s’offrir un podium, dans le sillage de l’intouchable – ou presque – Virginie Lemay.

Quand à Laura Deplanche, déjà sur le podium voilà douze mois, ellea remis le couvert avant de basculer à nouveau cet hiver en mode ski alpinisme (elle a participé aux championnats du monde de Villars, en Suisse cette année).

 

 

 

LES AUTRES VAINQUEURS

Trio Hommes : Noé Rogier, Alexis Cleaz-Savoyen, Théo Arnaud

Trio Mixte : Swann Juillaguet, Catherine Juillaguet, Will Juillaguet

Trio Femmes : Mathilde Lacombe, Floriane Parisse, Céline Faucon.

 

216

Le nombre d’inscrits, un record et une bonne surprise pour les organisateurs qui ont pu compter sur des têtes de gondole et la masse. Ce qui est toujours bon signe pour une épreuve nouvellement créée.

 

Gauthier Castaldi

 

 

Le podium hommes avec, de gauche à droite : Tony Moulaï (2è), Cédric Fleureton (3è) et Richard Sumpter (3è)

 

Le podium femmes avec, de gauche à droite : Laure Tassion (2è), Virginie Lemay (1è) et Laura Deplanche (3è)