ACTE 7 - MILLET SKI TOURING COURCHEVEL - Jeudi 11 et samedi 13 février 2021

Julien Chorier à l'affiche de la 7ème Millet Ski Touring Courchevel 2021

 

Le nouveau concept de la Millet Everest fait des émules dans le milieu des passionnés d'ultra endurance. Ce défi consistera à réaliser 9000m de D+ en ski de randonnée sur le parcours des Millet Ski Touring Courchevel (3,2km / 500mD+), soit 18 montées (57,6km / 9 000m D+) pour atteindre l'altitude du sommet de l'Everest (8849m) en partant du niveau de la mer, le plus rapidement possible (seules les montées seront chronométrées dans le laps de temps imparti). Il se déroulera sur 2 jours, les 20 et 21 mars prochain en parallèle de la finale déguisée des MSTC prévue le dimanche 21 mars entre 10h et 15h.

Mais avant de pouvoir s’aligner sur cette épreuve de folie, les candidats potentiels ont l’obligation de s’étalonner sur le Challenge Millet 3000. Cette épreuve consiste à réaliser 6 montées en moins de 5h, ce qui représente un dénivelé de 3000m, pendant les horaires de course dévolus aux Millet Ski Touring Courchevel, soit entre 10h et 15h. Les temps réalisés servent de base à la qualification pour l'ultime défi. Au final, seuls les 70 meilleures performances du M3000 seront sélectionnées (60 pour les masculins et 10 pour les féminines).

Le spécialiste du Trail et plus particulièrement de l'ultra Trail,  Julien Chorier, double vainqueur de la "La Diagonale des Fous" ( 163 km de course, 9 600m D+), lauréat de l'Ultra Trail du Mont Fuji (156 km de course, 8 530m D+), du Madeira Island Ultra Trail (115 km de course, 6 800m D+), du Hardrock Hundred Endurance Run (160 km de course, 11 000m D+), de La Ronda del Cims (178 km de course, 13 000m D+) et du Verbier X-Alpine (111 km de course, 8 400m D+), était au départ ce samedi 13 février. Bien que le ski de randonnée ne soit pas son point fort, il réalise une belle première montée en 30min19s avec, à la clé, une 8e place de cette 7ème manche des MSTC. Il a enchainé par la suite les 5 autres montées tout en gestion et avec facilité entre 34 et 36 minutes. « Je ne pratique pas souvent le ski de rando, mais cette formule me correspond parfaitement. C'est une très bonne préparation pour mon prochain ultra trail, la « Trans Gran Canaria » qui se déroulera dans 2 semaines dans les îles Canaries avant de venir affronter la «  Millet Everest » et surement le triathlon hors norme  Dynastar X3 » a-t-il déclaré à l'arrivée.

Ce défi suscite un attrait croissant avec déjà 35 présélectionnés à partir de la Millet 3000. Jeudi dernier, Jonathan Lamy du Club Courchevel Sports Outdoor a décroché la 3ème place provisoire pour sa seconde  participation à ce challenge. A noter qu'après la « Millet Everest », Jonathan s’envolera en direction du Népal le 4 avril pour s’atteler à l'ascension effective du Toit du Monde.

 

Jonathan Battuz et Clémence David, lauréat de la 7ème manche des MSTC

 

Ce nouveau défi lié et conçu en cette année exceptionnelle permet de faire découvrir aux adeptes des longues distances ce parcours de Vertical Race devenu mythique et vient booster la saison 11 des MSTC.

Depuis le 30 décembre, les manches se succèdent en s’adaptant aux contraintes sanitaires. Cette année, pas de rassemblement à 18h chaque mercredi, pas de frontales, pas de bonne soupe au chaudron avant les remises des prix mais toujours la possibilité d’enfiler un dossard, d'avoir un objectif, de pouvoir se surpasser, de se faire plaisir tout en comptant sur le sérieux et la qualité des organisateurs.

Cette 7ème levée des Millet Ski Touring Courchevel 2021 s'est disputée le jeudi 11 (décalage exceptionnel d’une journée en raison des conditions météorologiques) et le samedi 13 février. Parmi les 77 concurrents, Clémence David sort victorieuse chez les féminines en 32min25s, un temps qui lui permet de frapper à la porte du Top 10 du général provisoire. Elle est suivie par Caroline Rainieri (37min18s), son 3ème podium en 6 montées et Julie Lacrevaz (37min51s) qui s'incline à mi-parcours sur le Challenge Millet 3000. Chez les hommes, Jonathan Battuz rafle la mise en 27min04s à l’issue d’une lutte serrée avec Eric David, second en 27min18s et Yann Rivallant, troisième en 28min02s.

Les 5 dernières manches de cette 11ème saison promettent d'être très palpitantes avec la participation de nombreux athlètes de renom dont les noms seront dévoilés au fil des semaines à venir.

Prochains rendez-vous : Manche 8 : Mercredi 17 et samedi 20 février de 10h à 15h